Liberté d’expression

JOURNAL DANTONNIEN

Les manipulations et désinformation sont devenues la norme. Gavés par ces nobles idéaux de la démocratie, la liberté d’expression et les droits humains, sont sacrifiés sur l’autel des dieux de la cupidité et de la puissance. Ces hommes aux pouvoirs se distribuent des titres et des largesses, qui demandent une certaine perfection qu’ils n’ont pas et qui ont constamment leurs mains dans votre porte-monnaie.

Ces mêmes politiciens façonnent le caractère des masses en les trappant dans un réseau de manipulation. Les élections en sont un bon exemple. Sans approbation, des alliances sont faites pour subjuguer le choix du peuple. Comme pour le traité de l’Union Européenne, les politiciens ont votés pour votre intérêt!
Pouvez-vous faire confiance à certains médias quand ils sont détenus et contrôlés par le gouvernement?

Grâce aux progrès de la technologie, vous n’êtes plus censuré par vos proches, mais par la conformité générale et l’insidieuse propagande infligées sur une population. Une oppression hypocrite existe, une menace voilée par un dispositif invisible suivant quotidiennement votre parcours et vos communications.
Le peuple est invité à se conformer, d’adopter un certain état d’esprit et une attitude servile alimentée par un constant barrage médiatique.
Il n’est plus acceptable de condamner les comportements inappropriés qui étaient la norme dans le passé.
Ce gouvernement à pour but d’atteindre une certaine perfection idéologique suivant les principes du socialisme. Ces valeurs de contribution à la société, la constitution familiale, les traditions religieuses et les opinions personnelles sont lentement condamnées, éradiquées et remplacées par une forme plus inclusive et plus acceptable de penser.
Si vous avez la fierté de vos origines, de critiquer la politique de la porte ouverte à l’immigration, vous serez marqué du label de raciste, xénophobe ou d’être un membre de l’extrême droite.
Seul les politiciens au pouvoir se donne le droit de critiquer et d’imposer leurs idées par quel que soit les moyens.
Avec une interchangeabilité de rhétorique, ils attendent la soumission totale de leurs citoyens. Mr. Valls se voit le maître d’une école pour tous dont les électeurs et même l’ensemble de l’humanité sont les élèves. Il s’est permis récemment de vous parler comme des enfants avec un discours moralisateur sur un ton autoritaire.
Si vous ne vous conformez pas à la réflexion collective, vous serez brisé financièrement et spirituellement par le bras invisible du parti au pouvoir. Il s’agit d’un mécanisme bien réglé qui a été cultivé et implanté dans le subconscient des masses pour quelques décennies.
Certaines organisations des droits de l’homme fustigeront quiconque ripostant a la violence, la barbarie et aux comportements inhumains. Ils préconisent l’apaisement et l’exercice d’une résolution pacifique au conflit. Ainsi, rapidement, ces mêmes forces du mal seront actives à nouveau, sans entrave et soutenues par une constante moralisation. Ces forces implantent dans l’esprit du peuple un esprit de passivité contre les prédateurs.
La question qui vient à l’esprit, avez-vous vraiment besoin de toutes ces associations ou de ces ministères quand de nombreuses lois existent?

Certaines organisations feront des procès ou des articles de presse pour justifier leur existence et conserver leurs emplois.
L’outrage habituel des associations contre le racisme ou les droits de l’homme est absent. Pas de manifestation contre « l’État islamique en Irak et au Levant », les attentats suicides, les attaques contre les populations civiles ou le meurtre de femmes et d’enfants dans le monde par les extrémistes.
Ces mêmes extrémistes se cachent dans ces soi-disant défilé pour la paix et imposent leurs idées par la violence.
Avec votre bien-être à l’esprit, le peuple est étouffé par des lois inutiles et parfois insensées. Il est dit au peuple qu’il a la liberté d’expression, mais encore, il est empêché de parler librement sous le prétexte de violer les droits d’autrui. Il est presque impossible de prononcer une opinion sans empiéter sur l’opinion d’autrui. De la même manière avec la liberté de la presse. Si vous publiez sur un support médiatique des faits sur un personnage public politique, le système judiciaire sera son protecteur, citant les droits à la vie privée. Lorsque vous êtes un personnage public, il n’y a aucune attente à la vie privée. Si la vie privée est si importante que cela, mieux rester dans l’ombre et à l’écart et de la fonction publique.
seal
« Il y a des personnes qui se cachent derrière les organisations – distordant les faits et qui commettent une calomnie pure et simple – permettant le mal à proliférer. Se cachant derrière une morale déformée et une rectitude politique qui est devenue extrême, elle accomplit l’opposé de son but. »

« Then there are those individuals who hide behind organizations — distorting facts and perpetrating outright slander — allowing evil to proliferate. Hiding behind warped morals and a political correctness that has become extreme, it accomplishes the opposite of its intended purpose. »

Huffington Post
Par Rabbi Shmuley Boteach / 10 Juillet, 2014.

Source: Why ISIS and Hamas Wear Masks (Article en Anglais)

« La seule chose nécessaire pour que le mal triomphe est que les bons hommes ne fassent rien. »
Edmund Burke